Une université pas comme les autres !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 comme cela je vais hurler toute la nuit? [Caleb T. Callaway & Juliet Trish Richardson]

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew Nichols
Etudiant
avatar

Date d'inscription : 10/09/2011
Messages : 63
Age : 25
Orientation Sexuelle : Homosexuel

|. Identity
Emploi/Etudes:
Vice:
Relations:

MessageSujet: comme cela je vais hurler toute la nuit? [Caleb T. Callaway & Juliet Trish Richardson]   Sam 10 Sep - 21:39

Juliet Trish Richardson a écrit:
suite de Retrouvaille torride...


J'avais continuée selon ses demandes pour finalement devoir faire la dernière partie de l'effort. Probablement pour qu'il sache à quel point je voulais qu'il se vide dans ma bouche. Et je ne me privais pas pour pratiquement le dévorer pour lui procurer un maximum de plaisir. Quand je senti le premier jet arriver dans ma bouche, j’enfonçais tout son membre pour qu'il se libère au fond de ma gorgé en sentant le fait que je cherchais par la même occasion mon respire. Puis il venait tirer pour que je le lâches et j'en profitais pour faire glisser ma langue sur le bout de son membre afin de ne pas laisser de petite trace blanche. Puis le taxi s’arrêtait et je descendais sachant que Caleb s'occuperait de payer le trajet.

«nous voilà à destination!» Dis-je en rentrant dans l'hôtel avec un petit sourire aux coins de mes lèvres et ayant prit soin d'essuyer ce qui aurait pu encore paraitre sur ma bouche. Nous allons prendre une chambre et prenons l'ascenseur puisque celle-ci se trouvait au dernier étage.

«J'aimes bien le petit sourire qui habite ton visage après que tu aies visité ma bouche...» Dis-je une fois les portes refermer en venant appuyer sur le bouton de notre étage en jouant l'innocente...


Caleb T. Callaway a écrit:
    Caleb sortie du taxi peu après, il suivit la belle jeune femme en matant bien son postérieur quand elle marchait, il était encore très excité, il s'approcha du comptoir et la réceptionniste était une très belle jeune femme. Restant tout de même d'un naturel charmeur le beau jeune homme fit les yeux doux, et la jeune femme lui répondait par de grand sourire, il adorait faire rager Juliet et c'était en quelque sorte sa vengeance pour l'homme dans la boite de nuit. Il paya la chambre qui n'était pas donné, mais il était prêt à tout pour les beau yeux de la belle prof de journalisme, et surtout pour son corps.

    "j'aime aussi beaucoup que tu ma fasse sourire comme sa !"

    Il entra dans l'ascenseur avec elle, à peine la belle avait appuyer sur le bouton de l'étage que celui si la plaqua contre le mur de l'ascenseur et se mis à l'embrasser passionnément dans le cou tout en faisant glisser sa mains le long de ces cuisses, puis la remonter sous sa jupe, et commença doucement des va et viens assez profond dans son intimité avec deux de ces doigts.

Juliet Trish Richardson a écrit:

Je m'étais contenté de rouler les yeux quand il avait draguer la jeune femme à l'accueil. Je n'étais pas stupide et encore moins du genre à faire une petite crise face à ce genre de comportement et surtout quand je n'étais pas en couple. Mais j'avoue qu'il m'arrivait parfois de m'emporter. Nous étions donc monté dans l'ascenseur et dès que j'avais appuyer sur le bouton de l'étage, je m'étais retrouvé plaqué contre le mur. C'était radical, mais il avait appris à trop bien connaitre mes goûts de ce côté pour que je puisse lui dire de se calmer. Parce que les effets surprise j'adorais! J'avais agrippé son chandail pour le serrer entre mes mains, alors que j'avais senti sa main contre ma cuisse et ensuite ses deux doigts entrer en moi. Après quelques instant à échanger un baiser des plus fougueux, je lâchais ses lèvres pour reprendre un peu d'air frais et laissant un souffle rapide se faire entendre. J'avais décidé que je ne le stimulerais pas en même tant afin que nous soyons égal avec ce que j'avais fait dans le taxi.

«tu sais que je suis longue de cette façon...» Murmurais-je. Parce que des doigts n'ont pas la même grosseur qu'un membre et que je perdais moins tous mes sens de cette façon. Mais il savais aussi que j'appréciais et que je prenais quand même plaisir, mais beaucoup moins intensément. Bah quoi, j'ai peut-être plusieurs orgasmes pendant l'acte sexuelle, que je dois bien avoir un moment ou c'est un peu plus compliqué et long.

Caleb T. Callaway a écrit:
    La température allez monter dans cette ascenseur mais uniquement pour la belle. Caleb avait déjà pris son pied comme il faut dans le taxi, il était temps pour lui de lui rendre la pareil, il savait très bien que les doigt ne suffirait pas. C'est pour sa qu'il s'agenouilla assez vite, il embrassa l'intérieur des cuisses de la belle blonde, puis releva la jupe de la belle avant de venir prendre le clito bien gonflé de la belle entre ces lèvres tout en recommençant le va et vient avec trois de ces doigt, essayant de toucher le poing G de la belle du bout de ces doigt expert.

    Il n'était pas la pour parler, et était bien moi bavard que d'habitude, sa langue venait faire de rapide va et viens de gauche à droite sur le clitoris de la belle, il ne voulait pas la pénétré dans cette ascenseurs, se concentrant uniquement sur son plaisir à elle. Il dévorait bien l'intimité de cette jeune prof de journalisme tout en faisant des va et viens assez intense avec trois de ces doigts. La chaleur montée dans cette ascenseur qui lui aussi monté rapidement jusqu'au dernier étage de cette tour, ce qui va les mener à cette chambre ou la chaleur sera à son maximum.

Juliet Trish Richardson a écrit:

Oh, il n'allait pas faire ce que je crois dans cette ascenseur?! Et bien, il se retrouvait à mes genoux pour me procurer une série de sensation. Je ne m'y pas plus de quelques secondes avant de venir attraper ses cheveux pour les serres entre mes doigts. Des gémissements se mirent à sortir de ma bouche et plus en plus rapprocher au fil des minutes. Visiblement, il savait qu'il n'avait pas beaucoup de temps pour me faire atteindre un orgasme, car il semblait s'y donner à fond.

«injustice... mais que c'est bon!» Dis-je en lâchant ses cheveux pour venir plutôt attraper ma jupe. C'est mieux tirer sur un morceau de tissus que sur des cheveux et risquer des arracher. Surtout quand on sait comment se termine des moments comme celui-ci. Je continuais de gémir sous ses effort qui se trouvaient parfaite, une preuve qu'il connaissait parfaitement mon corps.

«j'vais... jouir Caleb...aaah encore...» Lâchais-je sachant parfaitement qu'il finirait dans un état moins sec si je me laissais aller la tout de suite.


Caleb T. Callaway a écrit:
    Caleb sentait les muscle de son intimité ce resserré contre ces doigts, puis avoir plusieurs contraction. Le médecin savait ce que sa voulait dit elle n'allait pas tarder d'avoir un orgasme, et lâcher sa douce cyprine partout sur lui. Cela ne l'empêcher pas de continuer de lécher. Il retire ces doigts alors qu'elle lui dit qu'elle allait bientôt jouir, et il se mis à dévorer son sexe bien raser. Il lui écarte doucement avant d'insérer sa langue en elle alors qu'elle devenait de plus en plus humide. Il continue de la dévorer allant toucher son point G du bout de sa langue pour lui faire atteindre un orgasme parfais, pour qu'elle se souvienne de tout le plaisir qu'il pouvais lui faire connaitre sans pour autant insérer en elle son chibre.

    Il lui attrapa les cuisses violemment et continua de la lécher avec passion alors que le doux liquide de la jeune femme avait envahir son visage avec de petit jet. Il lui continua de bien lui nettoyer son intimité alors que la porte de l'ascenseur s'ouvrit sans qu'il ne s'en rende compte.

Juliet Trish Richardson a écrit:

Je gémissais sans la moindre retenu en serrant fortement ma jupe jusqu'à ce que mes jambes se mettent à trembler et que je ne retiennes aucunement des cris de plaisir se faire entendre. Puis, je pouvais sentir ses mains s'emparer de mes cuisses violemment. Et par chance, car cela m'aidait à ne pas perdre pied et me tenir encore debout. Il continuait alors que des petits jets se déversaient sur son visage tandis que mes mains se posaient contre ses épaules avant que j'en deviennes complètement folle.

«notre... étage...» Arrivais-je à dire avec difficulté en voyant la porte ouverte et le numéro de l'étage. Cela me laissait donc le temps pour tenter de reprendre mes esprits avant de franchir la porte de notre chambre. Dès qu'il fut levé, je lui adressais un magnifique sourire qui voulait probablement tout dire sur mon état d'esprit. Puis je le suivais jusqu'à la chambre et y entrait en me laissant tout bonnement tomber sur le dos dans le lit.

«Oh merde! J'suis encore dans les vapes!»

Caleb T. Callaway a écrit:
    La belle prévenais Caleb qu'il était arrivé à destination, il mis alors une dernier coup de langue sur les belle lèvres gonflé de plaisir de la belle, puis il se releva tout en lui rebaissant sa jupe. Il la pris pars les hanche, histoire de lui malaxer avidement le postérieurs tendit qu'il marchait dans le couloir en direction de la chambre. La belle était encore sous le coup de l'orgasme qu'elle venait d'avoir, elle se laissa tomber sur se grand lit alors que Caleb lui dit avec un petit sourire.

    "C'est ton seul moment de repos de la soirée bébé, je vais me doucher et quand je reviens, je passe la nuit en toi ! "

    Caleb comme pour excité la belle blonde n'attendit pas d'être dans la salle de bain pour commencé à se déshabillé, il retira son chandail et le lança à coté d'elle sur le lit, il se dirigé torse nu vers la salle de bain, tout en déboutonnant son pantalon, cette salle de bain était immense. La douche faisait baignoire, ce qui pouvait devenir très amusant pour les deux. Caleb se déshabilla totalement, et alla sous cette douche chaude. Il pris soin de ne pas fermé la porte entre la chambre et la salle de bain pour que la belle puisse l'apercevoir nu sous cette eau chaude.

Juliet Trish Richardson a écrit:

«t'attends pas à ce que je saute sous la douche avec toi!» Dis-je en venant à la salle de bain et en m'arrêtant devant le miroir pour regarder l'état de ma tête. Puis j'attrapais le nécessaire dans le fond de mon sac à main pour venir retirer le peu de maquillage qui couvrait mon visage. Bah quoi, je n'allais pas passer la nuit avec le tout! Puis je retirais doucement mon teeshirt pour le déposer sur le comptoir et ensuite ma petite culotte pour la mettre à la même endroit.

«je suis encore plus sexy sans maquillage, sans teeshirt et surtout avec rien sous la jupe... je te laisse le plaisir de retirer ce qu'il me reste.» Dis-je en quittant la pièce n'ayant pas très besoin d'une douche, car j'en avais pris une avant de partir de chez moi et que je détestais me doucher dans un hôtel. J'aime mieux mon gel douche que leur savon.

Caleb T. Callaway a écrit:
    Caleb se laissait allé sous la chaleur de cette douche repensant à sa journée. Il trouvait vraiment que cette journée était incroyable. La belle semblait se mettre à l'aise alors que lui se savonnait bien sous la douche. Cette douche le revigora, il était prêt à passer toute cette nuit au contact de la peau de la belle. Il sorti de la douche et se sécha, puis il pris une serviette et se la mis autour de la taille avant de sortir de la salle de bain et de se diriger vers la belle.

    " Hum te faire l'amour des heures dans un lit ma manqué aussi ! "

    Il lui sourit et s'approche d'elle doucement lui retira tout de suite sa jupe, il la fais glisser délicatement le long des longues jambes de la belle, puis il vient s'assoir sur le lit la serviette toujours autour des hanche, et la fait s'assoir sur ces genoux. Le docteur vint l'embrasser tendrement, alors que ses mains douche venait lui caresser le dos, pour se diriger vers l'attache de se soutien gorge qu'il dégrafa d'une main et lança dans la chambre.

    "Ton corps est toujours aussi parfais."

    Il viens lui caresser les seins doucement d'une mains tend qu'il lui caresser le dos avec l'autre, alors que sa bouche experte embrasse doucement le cou de la belle venant l'allonger calmement sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
comme cela je vais hurler toute la nuit? [Caleb T. Callaway & Juliet Trish Richardson]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L'excès nuit en tout. »
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Aindreas O'Brady ? Toute la nuit, j'ai cru entendre le chromosome en plus qui tournait en rond dans ma case en moins.
» C'est comme si j'avais attendu toute ma vie... [PV Dante]
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cleyn-University :: |. City :: ¤ Rues :: Taylor's Hotel-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit